Catherine Leroy (1944-2006)

Screen Shot 2020-06-19 at 1.00.04 PM.png

Née à Paris, Catherine Leroy a acheté un billet d’avion aller simple pour le Laos en 1966, avec 200 dollars et un Leica M2 en poche. Impressionnée et émue par les images de guerre qu’elle avait vues dans Paris Match elle décide de se rendre au Vietnam afin de donner un visage humain à la guerre.

Arrivée à Saigon, elle rencontre un confrère de l’Associated Press qui l'accrédite et elle commence à prendre part à des opérations sur le champ de bataille. Elle saute en parachute avec la 173e Brigade Aéroportée malgré sa petite taille. Blessée en 1967, elle retourne au travail après six semaines de convalescence.

Capturée par l’armée Nord Vietnamienne durant l’offensive du Têt en 1968, elle convainc ses gardiens de la libérer et elle devient alors la première photographe à travailler derrière les lignes Nord-Vietnamiennes. Son travail sera publié dans Life.

L’image la plus poignante de cette époque est sans nul doute celle de ce soldat pleurant la mort de son camarade.

Screen Shot 2020-06-19 at 12.59.14 PM.png

De retour du Vietnam en 1969, Catherine Leroy couvrira plusieurs champs de bataille notamment en Irlande du Nord, au Liban, en Somalie, en Irak et en Afghanistan.

Screen Shot 2020-06-19 at 1.02.32 PM.png

Elle prend sa retraite dès les années 1980, à New York et meurt en Californie en 2006.

Elle était une grande photographe.

 

Références

https://dotationcatherineleroy.org/fr

https://www.nytimes.com/interactive/2017/03/28/opinion/vietnam-leroy-photoessay.html

Les commentaires sont fermés.