Le chocolat

"Le chocolat est de la joie que l'on peut manger" - Ursula Kohaupt

Lilja_DSCF2974BW.jpg

Genève, novembre 2020

Commentaires

  • La chouette frimousse d’une mignonne qui me rappelle, en plus âgée, ma petite-fille que je ne vois plus guère, sinon par écran interposé. Foutue période.

    Pour le reste, croyez que j’admire votre pugnacité, et votre belle équanimité à rester zen devant les assauts, même si elles évoquent à mon sens, et c’est d’autant plus beau quand c’est inutile, le vain combat du « Noble Hidalgo de la Manche » contre les moulins à vents…
    Dans la tête de ces gens-là, il faut toujours labourer à la descente, autrement c’est foutu d’avance. Rien ne sert d’argumenter ou de contre-argumenter avec eux, ce sont des militants, des croisés, des sectaires, des doctrinaires, des convaincus les mains pleines, appelez les comme il vous plaira, le débat s’enlise très vite en discussion d’arrière-salle de troquet, filandreuse et enluminée d’invectives. Vous avez même droit à des menaces puériles d’une plainte auprès du taulier de la plateforme. Belle mentalité.

    Non vraiment, mieux vaut lire le sourire de la fillette de votre photo, cela réchauffe, c'est le réchauffisme que je préfère.

  • Tellement vrai et bien formulé, Gislebert.
    Les lèvres et les yeux de cette adorable fillette témoignent de la succulence du chocolat qu'elle vient de savourer.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel