M l'indésirable

Au-delà de l’intérêt que prennent certains à ergoter sur l’opportunité de l’utilisation du terme "margoulin" pour désigner un Conseiller d’Etat démissionnaire et de "pro-margoulin" pour qualifier ses soutiens, il est impératif de prendre connaissance du rapport établi par Monsieur Jean Fonjallaz sur le fonctionnement du DDE.

Au terme de cette instructive et édifiante lecture, on ne peut que penser que M est devenu parfaitement indésirable dans la politique de la République et, surtout, dans un rôle de conduite de collaboratrices, collaborateurs ou cadres.

On retiendra tout particulièrement ces extraits:

"Un style de direction efficace exige que les cadres, les collaboratrices et les collaborateurs en général comprennent, ou encore mieux acceptent les concepts de fonctionnement mis en place par la direction et, dans l’idéal, y adhèrent. L’expert n’a pas constaté qu’en tant que responsable de la gouvernance de ce département, M. le Conseiller d’Etat Maudet ait eu cette préoccupation"

"Sur le plan de l’organisation des départements qui lui sont confiés depuis 2013, M. Le Conseiller d’Etat Maudet a, à plusieurs reprises, démantelé des entités et en a formé de nouvelles, sans que les motifs en soient clairement compréhensibles et communiqués (…)"

"En ce qui concerne le recrutement des cadres supérieur/e/s, M. le Conseiller d’Etat Maudet en a engagé plusieurs entre 2017 et 2018. Il était dans un premier temps convaincu des compétences de chacun d’entre eux avant, très rapidement, de considérer ces collaborateurs comme inadaptés à ses propres exigences. Il les a alors mis à l’écart soit en organisant leur transfert dans un autre département, ou dans une fonction comportant moins de responsabilités, soit en leur retirant leurs compétences (…). Avant de prendre ces décisions de mise à l’écart, M. le Conseiller d’Etat Maudet n’a procédé à aucun échange sérieux et formalisé avec les intéressés ou des tiers pour s’assurer du caractère adéquat de celles-ci"

Pour ceux à qui ces extraits ne suffiront pas, il y en a 98 pages, à déguster sans modération. Conclusion: condamné et incapable.

Certes, il se trouvera encore quelques aveugles irréductibles pour nous expliquer que nous avons là un politicien brillant (il y en a même un qui le considère comme le "sauveur" de la majorité de droite au Conseil d'Etat)... et encourager les masses à voter pour lui le 28 mars. Un tel choix serait concevable si l’on s’abstenait de lire le rapport précité, mais dès lors que l’on connaît son contenu, il n'y a plus aucune excuse.

Lien permanent Pin it! Catégories : Mauvaise presse, Politique 3 commentaires

Commentaires

  • Maudet, pas Maudet, Machin, pas Machin,...Est-ce que ça change quoi que ce soit ?

    Ils ont tous leur natel en poche. Quoi d'autre ?

    Si même Jésus n'a pas réussi...

  • M a peut-être le génie de faire croire à certains qu'il est génial. C'est une ruse employée par de nombreuses personnes à bout de souffle, notamment dans le cinéma.

    Bien à vous.

  • Merci infiniment pour la communication de ce rapport qui en dit très, très long sur le personnage. Quand je pense que certains le voient au CF...

    https://www.ge.ch/document/24067/telecharger

Les commentaires sont fermés.