Une République banane-noix de coco?

Un blogueur plaisantin, vieux radical du siècle dernier, s’insurge que Pierre «le Margoulin» Maudet ait pu être qualifié de «toxique» par l’un de ses ex-camarades de de parti, accessoirement démissionnaire de la CCIG.

Un autre, primesautier, définit à sa façon ce qu’est le mensonge et tente, maladroitement, de disculper le Margoulin au prétexte que tout le monde ment ou a menti. On reconnaîtra la force de l'argument. Là, il n'y a pas photo.

Un certain journaliste, impénitent donneur de leçons, ni de droite ni de gauche mais alt-droite quand même, s’en prend à répétition à la Présidente du Conseil d’Etat qui commente l’accablant rapport de l’ancien juge Fonjallaz. D’après lui, le fait d’être en campagne électorale devrait l’en empêcher. Vraiment? Pour qui se prend-t-il?

Une faction de la CCIG soutient ouvertement le Margoulin.

On croit rêver.

Comme je crois rêver au constat qu’il s’est trouvé vingt-huit mille électeurs pour voter Margoulin. Mais bon, j’imagine qu'on a les élus que l’on mérite. Le cauchemard serait qu'il retrouve son siège, le Margoulin. S'il y a une occasion dans l'année de voter utile, c'est sans aucun doute le 28 mars.

Le canton de Genève est-il en passe de devenir une République banane-noix de coco?

Le pire n'est jamais certain.

Commentaires

  • Seules les pyramides sont éternelles. Et encore! Elles ne sont plus que des tombeaux vides.

    Bien à vous.

  • Attentions les racialistes vont vous dire qu'utiliser le terme banane-noix de coco en pareille circonstance c'est faire du racisme.
    Jésus avait raison, que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre... à Maudet

  • On pourra discuter, ad nauseam, de savoir si les racialistes ont tort ou raison.

    Ce qui est certain, c'est que les radicaux tendance âge du jurassique sont une espèce en voie de disparition. C'est tant mieux.

    Quant au Margoulin, son inéluctable dissolution dans l'espace politique de Genève fera du bien à tout le monde.

Les commentaires sont fermés.