L'épée et l'esprit

"L'épée et l'esprit doivent être unis" - Yamada Jirokichi

Cam_DSCF0756_BW_IGTMAx400.jpg

Sion, novembre 2021 Modèle Camille

Commentaires

  • Belle photo, néanmoins je vois l'épée mais je n'arrive pas à trouver où est l'esprit.

  • Tout est dans la détermination : nippon ni soumis…

    Un officier japonais, ancien des commandos de sabotage, raconte à un capitaine de vaisseau français après la guerre :

    « L’entraînement à l’escrime au sabre est dans notre armée une tradition séculaire. Les sabres, à l’exception de ceux des officiers, sont la propriété du régiment. (…) Ils ne sont pas très longs, légèrement arqués et fabriqués dans le meilleur acier du monde. (…) La plus haute récompense d’un sous-officier qui s’est couvert de gloire est de se voir accorder à vie la propriété d’un de ces sabres.
    (…)
    Nos sabres sont la seule arme au monde permettant de provoquer la mort instantanée sans faire le moindre bruit. Encore faut-il qu’ils soient bien maniés. (…)
    Nous approchions des lignes ennemies dès la tombée du jour et avancions jusqu’aux avant-postes avec des précautions extrêmes. La tactique habituelle consistait à guetter l’occasion favorable et à détourner l’attention de la sentinelle. A ce moment précis, l’un d’entre nous bondissait avec son sabre. »

    Après un court silence mon aimable colonel ajouta en faisant avec sa main fine un geste suggestif au ras de son col à la jointure de l’épaule : « Nous coupions là… »

    Extrait de « Tonnerre sur le Pacifique », Albert Vulliez, Fayard, 1966.

  • L'arme fatale donc, avec l'esprit, forcément fatale.

  • A Redel, je me demande s'il n'est pas dans le flacon. . .

  • Et, comme disait l'autre, Alfred de Musset en l'occurrence, "qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse"!

Les commentaires sont fermés.