La vraie réalité est atteinte par un mouvement dynamique en équilibre

"Il est devenu progressivement plus clair que l'expression plastique de la vraie réalité est atteinte par un mouvement dynamique en équilibre. Les arts plastiques affirment que l'équilibre ne peut s'établir que par l'équilibre d'oppositions inégales mais équivalentes" - Piet Mondrian

EMJ_DSCF6487*_BW_1301.jpg

New York, décembre 2021 Modèle Emily Jo

Commentaires

  • De mon côté, en 1975, j'écrivais déjà depuis l'Afrique que «la démarche vers une alternative globale est axiomatiquement subséquente à une démythification du signifiant», rejoignant ainsi, au delà du temps et de l'espace, la vision de ce cher Piet sur le Grand Tout.

  • Quant à moi, je constate qu'il faut souvent jouer les équilibristes pour conserver ses acquis.

    La photo nous rappelle qu'il faut être vigilant, rester à l'écoute de son corps.

  • Mondrian ? Une expo s’était tenue en 2019 à Marmottan, « Mondrian figuratif » que ça s’appelait. Vrai qu’il savait peindre quasi académique, le Piet, comme les maîtres hollandais des temps anciens, avant de nous gaver des carrés de couleurs, des lignes droites (pas de courbes, finies les diagonales), de devenir après un détour par le cubisme l’un des papes de l’art abstrait et de faire le bonheur des salles d’attente des études et cabinets médicaux*.

    La citation doit dater de cette époque, elle se pose un peu là comme quintessence d’abstraction charabiesque, l’ami Lapin, pour qui rien de ce qui est batave n’est inconnu, va être ravi.
    « L’expression plastique de la vraie réalité est atteinte par un mouvement dynamique en équilibre », dans le genre pédantesque pontifiant un peu con solennel, comme l’on dit chez Chauvet, il n’y a pas photo, on lui donne le pompon.

    Lu dans une cage d’ascenseur du Louvre à propos de l’expo Soulages que le musée lui a consacrée dans une antichambre, juste avant la peinture italienne (fallait oser…) : « Soulages, c’est de la merde ! » Texto. Les jeunes n’ont décidément aucun respect pour l’art et la culture et je ne sais même pas pourquoi je vous raconte cela...

    *Malgré les apparences, éléphantesquement trompeuses, j’aime bien, en ai eu une dans la mienne, la reproduction de la "Composition en rouge, jaune, bleu et noir", ça amusait beaucoup les mômes.

    Bons baisers de Paris.

  • Emily a bien raison de prendre appuis pour conserver son équilibre.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel