Tous au service de Genève

Ils se disent tous au service de Genève. Le Margoulin, Philippe Morel et maintenant Guy Mettan se recyclent. Ils ont mangé à tous les râteliers. Vont-ils créer un club?  Vraiment? N’en jetez plus, la cour est pleine.

Je pense que ces Messieurs commettent une sérieuse erreur de sémantique. Ils ne veulent pas servir, mais se servir… de Genève pour assouvir leurs ambitions politiques.

Pourtant, il en va de la  politique comme de la cuisine: les plats réchauffés n'ont plus de saveur.

Ces recyclés sont pathétiques.

Je ne résiste pas à citer Karl Marx:

"L’histoire se répète, tout d’abord comme une tragédie, après comme une farce".

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel